myrelations.eu
Luxury Lifestyle, Guides & Travel Inspiration by Myrelations

1ère édition des Sapins de Noël



Des Créateurs à Luxembourg


1ère édition des Sapins de Noël

La soirée de vernissage de la 1ère édition des Sapins de Noël des Créateurs a eu lieu hier soir à l’Hôtel le Place d’Armes de Luxembourg. Ce fut un véritable succès (et un plaisir d’y participer).


La presse luxembourgeoise a été nombreuse à se déplacer pour la conférence de presse organisée par le Département MICE de Voyages Emile Weber. Cette conférence a eu lieu en présence de la créatrice parisienne du concept, Marie-Christiane Marek (illustre journaliste) accompagnée du célèbre couturier Jean-Paul Gaultier. Un duo complice et fort sympathique qui s’est livré avec plaisir aux questions des journalistes luxembourgeois et de la Grande Région. Le discret illustrateur Marc-Antoine Coulon était également présent.


Jean-Paul Gaultier a commencé à exprimer son admiration pour l’Hôtel le Place d’Armes qu’il a trouvé tellement magnifique. S’en est suivi un traditionnel jeu de questions-réponses avec la presse :


Quelle a été votre source d’inspiration pour créer le Sapin des Créateurs pour Luxembourg ?

Jean-Paul Gaultier : « Grâce à Marie-Christiane, cela fait 22 ans que je fais des sapins pour les Sapins de Noël des Créateurs de Paris puisque Paris en est à sa 22ème édition. Il a donc fallu à chaque fois avoir une idée différente mais il y a tout de même une constante dans la création puisque dans les mots sapins de Noël, il y a le mot SAPIN ! Il est donc important pour moi de représenter le sapin d’une certaine façon, renouveler à chaque fois la façon de le montrer mais j’avoue aimer quand il y a un vrai sapin qui représente Noël.

Noël c’est festif, c’est la joie, c’est la fête. J’ai donc travaillé le sapin mais j’aime les mélanges, j’ai fait un mélange de sapin qui représente la robe d’une femme. J’ai ensuite pensé à une jupe qui se soulève avec un corps plus abstrait. Et dans l’abstraction j’ai songé à faire un corps avec des traits lumineux. Mon envie était de faire une œuvre neuve, attirante, festive et joyeuse qui donne de la joie et envie de sourire. Je trouve que c’était bien pour cette occasion qui parle d’un sujet grave comme le cancer de faire une œuvre vivante et gaie. Car notre culture est assez négative par rapport à la maladie et à la mort qui est en fait quelque chose d’inéluctable.

 

Le sapin est pour moi important car c’est la représentation de la tradition. Et j’ai voulu montrer un corps pour humaniser mon sapin puisqu’il s’agit de parler du cancer. Mon sapin est une femme joyeuse, en pleine vie et en liberté ».

Marie-Christiane Marek renchérit : « Je voudrais juste préciser que Jean-Paul souhaite toujours utiliser un vrai sapin pour le principe, pour l’odeur, car c’est un souvenir d’enfance… mais après Noël, quand on enlève le sapin, l’œuvre est une sculpture lumineuse que l’on peut continuer à utiliser. Comme le néon revient à la mode dans l’Art, cela sera une très belle œuvre pour l’acquéreur ».


Et cela est en plus précurseur de votre futur spectacle ?

Jean-Paul Gaultier : « En un sens oui car je prépare pour l’an prochain une revue aux Folies Bergères ». 


Y a t-il des similitudes entre votre dernier parfum Scandal et ce sapin de Noël ?

« Il doit y en avoir. Il y a des jambes effectivement mais pas tout à fait dans la même position (rires). Je travaille avec les corps, c’est mon travail donc j’aime bien représenter. Là c’est un sapin de Noël qui enfante une femme sapin de Noël ».


Comment est née l’édition des Sapins de Noël à Luxembourg après 22 ans à Paris ?

Marie-Christiane Marek : « Le début de l’histoire avec le Luxembourg, c’est Magloire… Magloire m’a présenté Isabelle Rémigius (Le Républicain Lorrain). Il a eu envie de faire un évènement à Thionville où je suis allée et j’ai présenté une émission sur l’exposition de Jean-Paul Gaultier. À cette occasion, j’ai rencontré Stéphane Mockels qui est venu à l’évènement à Paris. Et tout ce petit monde m’a dit « On aimerait faire cet évènement au Luxembourg ». J’en ai discuté avec Stéphane Bern qui est très important pour l’aventure car c’est grâce à lui que nous sommes sous le Haut Patronage de Son Altesse Royale la Grande Duchesse. Stéphane est très attaché au Luxembourg donc cela était très important pour lui. Je suis venue sur place avec lui pour visiter les lieux et nous avons ensuite choisi des artistes luxembourgeois ».


C’est votre première fois au Luxembourg Jean-Paul Gaultier ?

« Et oui c’est ma toute première fois ! J’ai une vision très brève mais qui me permet de dire que je vais revenir. À la sortie de la Gare tout était déjà très beau, l’arrivée dans la ville avec les fortifications. Cela semble très somptueux donc je ne demande qu’à y revenir. Et l’Hôtel le Place d’Armes aussi me donne envie… ».


Madame Marek, le Luxembourg vous paraît-il prometteur en termes de vente ?

« Et bien j’espère que oui car nous avons vraiment des œuvres exceptionnelles. On a des artistes qui sont seulement ici et qui ne sont pas à Paris. Hubert Barrere qui est le Directeur artistique de Lesage a par exemple fait un cœur pour le Luxembourg. On a Ruper Shrive qui est un peintre très connu qui n’a jamais participé à Paris et qui nous a offert cette œuvre magnifique qui ressemble au visage d’un ange en relief. Nous avons Hermine de Clermont-Tonnerre la princesse qui est présente ce soir qui participe ici pour la première fois. Plus les artistes luxembourgeois qui le font pour la première fois.

Donc nous verrons le résultat de la vente. À Paris, nous avons toujours un peu de mal avec les ventes caritatives… Néanmoins la vente la semaine dernière est tout de même de 65.000 €. En Belgique on fait en général le double. J’espère qu’au Luxembourg, pour la 1ère édition, grâce à Stéphane et à son carnet d’adresse, que nous atteindrons le triple » (rires).


Jean-Paul, que représentent les fêtes Noël pour vous ?

« Noël est surtout rattaché à des souvenirs d’enfance. Pour moi, cela représente la famille, de bons repas, c’est faire la fête. C’est le fait de croire au Père Noël même si c’est quelque chose de symbolique. Je dois dire que c’est très beau mais quand j’ai appris étant gamin que le Père Noël n’existait pas… ni les cloches de Pâques, je me suis demandé si Dieu existait vraiment !

Ce qui est je crois assez important, c’est d’y croire et de fêter Noël car cela représente une part de rêve qui fait du bien. Il vaut mieux se réunir que de fêter seul Noël devant un ordinateur sauf si l’on ne peut pas faire autrement. Pour moi Noël c’est la chaleur, le bonheur, c’est être réunis et communiquer réellement et pas à travers un écran.


Rencontrer et converser avec Jean-Paul Gaultier fut un réel plaisir. C’est un artiste sincère, gentil, sensible et très accessible. Marie-Christiane Marek est également très accessible, très sensible et complice avec le couturier.


C’était une très belle soirée, un beau moment qui laisse présager une belle vente aux enchères qui aura lieu très prochainement : le 15 décembre avec un prestigieux dîner de gala qui suivra. 


Rappel de la suite des évènements :

Du jeudi 7 au jeudi 14 décembre 2017

  • 12 à 19h : Exposition ouverte au public à l’hôtel le Place d’Armes, Luxembourg. Il faut y aller, c’est une exposition MAGNIFIQUE !

 

Vendredi 15 décembre 2017

  • Cercle Cité, Place d’Armes

  • 18h30 Accueil des invités et visite de l’exposition

  • 19h Vente aux enchères, sur invitation

  • 20h Cocktail

  • 20h30 Dîner de gala, sur invitation

 


Notez que vous pouvez vous inscrire pour la vente aux enchères ainsi qu’au dîner de gala. Tous les bénéfices seront reversés à la Fondation Cancer sous le patronage de Son Altesse la Grande Duchesse de Luxembourg, Présidente de la Fondation Cancer. 









Pour voir autres photos, 

Cliquez sur ce lien Galerie :
 javascript:rte('album', '448331')
 


Pour voir autres photos,

Cliquez sur ce lien Galerie ('album', '448331')



Notez






Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >