myrelations.eu
Luxury Lifestyle, Guides & Travel Inspiration by Myrelations

Incontournable Philippe Starck



On aime à la folie


Incontournable Philippe Starck
Il a fait fortune grâce à un presse-citron en forme d'araignée, mais on lui doit aussi les hôtels les plus branchés du monde. On peut dire que Philippe Starck est le designer le plus célèbre de la planète. Travailleur infatigable, cet homme aux 6000 projets a un parcours peu ordinaire façonné au gré de ses envies et de ses coups de crayon.

 

Une fabuleuse ascension

Incontournable Philippe Starck
Philippe Starck est né le 18 janvier 1949 à Paris d'un père ingénieur en aéronautique. Il n'est probablement pas étranger à la passion de Starck pour le design qui s'est manifestée dès son jeune âge. Il a fait ses études à l'École de design Camondo, avant de lancer sa première entreprise de meubles gonflables en 1968. Il a ensuite fait un passage comme directeur artistique chez Pierre Cardin avant de commencer sa carrière de designer indépendant en créant des discothèques branchées.
Mais c'est à 34 ans que sa carrière décolle, lorsqu'il redécore les appartements privés du président François Mitterrand à l'Élysée. Ce projet le catapulte sur la scène internationale, et sur cette lancée il réalise une série d'aménagements intérieurs futuristes et luxueux, dont le Café Costes à Paris et l'hôtel Royalton à New York. Ces endroits deviennent aussitôt des hauts lieux d'attraction.
 

Excentrique et alors ?

Incontournable Philippe Starck
Le style Starck est résolument français et s'inspire un peu de l'art déco français, même si l'influence des lignes aérodynamiques américaines du début du XXème siècle est nettement visible, écrit l'historienne du design Judith Carmel-Arthur dans son livre Philippe Starck.
Les meubles et objets du quotidien que cet excentrique dessine sans arrêt lui ont offert ce succès planétaire. Starck donne à ses créations des noms pleins de caractère et des lignes attirantes : le presse-citron Juicy Salif, la lampe Ara, la bouilloire Hot Bertaa, la passoire Max le Chinois et la chaise en plastique Dr Glob. «Ses objets font rire, et c'est ce que j'adore», indique la designer Monique Amyot.
Le designer ne se prend pas au sérieux et de nos jours, c'est comme une bouffée d'air frais. On apprécie la créativité de ce touche-à-tout qui se renouvelle continuellement. Philippe Starck porte, pour sa part, un regard très critique sur son travail. «Je n'aime rien de ce que j'ai fait. C'est pour cela que je continue de le faire. Je suis sans talent, cynique, lâche et mercantile», affirme-t-il.
 

Le mentor de beaucoup de designers

Incontournable Philippe Starck
Starck a inspiré plusieurs générations de designers qui savourent ses objets rigolos et provocants. Il réussit à faire des designs qui touchent les cordes sensibles des gens et qui sont classiques tout en étant très modernes à la fois.
Philippe Starck a en effet su tirer profit de l'engouement général pour son design urbain très classe, ce que plusieurs ont qualifié de culte de la célébrité. Les médias y ont certes beaucoup contribué en glorifiant son nom à la une des journaux et revues. Mais le designer se tient loin des médias et de la vie branchée. «Je ne fais jamais d'autopromotion. Je ne vais jamais aux soirées cocktails. Je vis au milieu de nulle part dans la campagne», affirme-t-il.



 

Sans avenir, le design ?



Incontournable Philippe Starck
La philosophie de celui que la presse étrangère appelle The agent provocateur of design a également grandement évolué au fil des ans. Starck reconnaît que certains de ses designs des années 80 et 90 ont été créés par l'attrait de la nouveauté et de la mode. Il est de plus en plus préoccupé par l'environnement et affirme que le designer doit ajouter un plus au bonheur. Il a même annoncé vouloir délaisser l'objet (qui selon lui finira par s'effacer) pour se consacrer aux concepts.
Starck préfère le nom de créateur à celui de designer. Quoi qu’il en soit, c’est un fou génial mais terriblement lucide. Starck dessine sans répit, par nécessité, par urgence, pour lui et les autres, nous touchant par un travail juste et intelligent, certes, mais aussi et surtout parce qu’il y met du cœur.

 

 



Notez