Luxury Lifestyle, Guides & Travel Inspiration by Myrelations

Le chat, un thérapeute parfait



Offrez-vous une séance de « ronronthérapie »


La ronronthérapie...

Sommes-nous sérieux ? Mais bien entendu ! Il est prouvé que nos matous possèdent de vraies vertus thérapeutiques. 
Un chat est un vrai compagnon, une jolie présence apaisante. Écouter ce doux ronron déclenche chez nous une production de sérotonine, l’hormone du bonheur.

 

Nos félins sont des médicaments

Un chat devient en quelque sorte l'âme d'une maison et l'on dit même que les propriétaires d'un bien ne le sont plus car ils habitent chez le chat qui les tolère chez lui. 
Le fait de prendre son chat sur ses genoux ou dans ses bras apporte un réel réconfort. Et s'il se met à ronronner ! alors là c'est le top. 
Plaisanterie mise à part, nos amis poilus en ronronnant nous apportent du bien être, ils nous calment, nous font plaisir. Et oui...
Selon Jean-Yves Gauchet, vétérinaire qui revendique la paternité de la "ronron thérapie", le ronronnement du félin "apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire".
 

Le chat, un anti-dépresseur naturel

Le chat émet ces vibrations pour son confort personnel bien sûr mais l'humain en profite également car cela le rend aussi heureux. Le ronron émet des fréquences basses entre 20 et 50 hertz. L'homme perçoit le ronron par le biais de son tympan mais aussi par les corpuscules de Pacini, des terminaisons nerveuses situées au ras de la peau. Des pensées positives et de bien-être sont alors transmises à notre cerveau", explique le vétérinaire.
Cela le réconforte, l'apaise, le déstresse. Le chat possède des vertus antidépressives pour nous, les humains ravagés par le stress.
 

De nombreuses vertus thérapeutiques

Puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires, soutien psycho-moteur... Le ronronnement recèle en effet de nombreuses vertus thérapeutiques, révélées dans les années 1950 par le corps médical américain.
 

Développement et succès des bars à chats

Les bars à chats (ou cat cafés) ont fait leur apparition dès la fin des années 1990 à Taïwan et au Japon. Ils offrent aux clients la possibilité de prendre un café ou un verre tout en profitant de la présence des nombreux chats qui vivent sur place.

Les chats ressentent souvent la tristesse de leurs maîtres et se font plus présents, plus câlins.

Si vous doutez de tout cela, il existe de nombreux ouvrages à ce sujet.
En voici un : La ronron thérapie : ces chats qui nous guérissent (Livre + CD) et Véronique Aïache. 

 




Notez






Dans la même rubrique :
< >