Luxury Lifestyle, Guides & Travel Inspiration by Myrelations

Les multiples facettes du chocolat



un ami qui nous veut du bien


Douceur noire qui chatouille vos sens, émoustille vos papilles et taquine votre gourmandise, le chocolat a une place de choix dans nos sociétés de consommation.

Les multiples facettes du chocolat

Quelques infos pratiques

Le cacao contient pas moins de 500 substances, dont la caféine et la théobromine, deux composants psychostimulants bien connus pour leurs propriétés dynamisantes, de la tyramine et de la phényléthylamine, des substances proches des amphétamines, d’où son effet dopant, et énergisant.

100 g de chocolat contiennent 100 mg de magnésium anti-stress, soit près du tiers des besoins quotidiens de l’adulte. Une plaque de chocolat noir couvre 20% des apports journaliers en potassium, 30% en phosphore, 35 % en vitamine E, 12% en calcium.

Il apporte aussi du fer, du cuivre, du fluor qui renforce l’émail des dents et les protège des caries, du polyhydroxyphénol contenu dans son tanin, qui stoppe le développement des microbes. Enfin, les phosphates de cacao attaquent les acides formés par les sucres.
 


Le chocolat, ami ou ennemi ?


Optez pour le chocolat noir

Les multiples facettes du chocolat

Le chocolat et donc un produit aux multiples vertus qu’on accuse à tort de faire grossir. C’est en fait l’abus de sa consommation qui est responsable de la prise de poids, et surtout le choix de chocolats gras, comme le chocolat au lait ou pire, le chocolat blanc composé essentiellement de beurre de cacao, qui sont à éviter.

Le chocolat noir non sucré n’entamera pas la courbe d’un régime, à condition de ne pas consommer la plaquette entière évidemment, mais de se limiter à un ou deux carrés par jour. Les chocolats à plus de 90 % de cacao sont réservés aux puristes qui les consomment en petite quantité en raison de leur grande amertume.


Chocolat noir, chocolat au lait, chocolat blanc, quelle différence ?

Les multiples facettes du chocolat
Le chocolat noir est obtenu à partir d’un mélange de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre. Pour obtenir cette appellation, il doit contenir un taux de cacao de 35 à 99 %. Plus son taux de cacao est élevé, plus son taux de sucre est faible, ce qui contribue à son intensité.
Pour obtenir du chocolat au lait, le favori des enfants, on rajoute… du lait. Le choix des fèves de cacao aura son importance dans le résultat final, de même que sa torréfaction, son malaxage, et la qualité de la poudre de lait ajoutée.
Le chocolat blanc ne contient pas de pâte de cacao mais uniquement du beurre de cacao, la matière la plus grasse, associée à du sucre, de la vanille et du lait : c’est donc le chocolat le plus riche en graisses et le plus calorique.
 



Notez